Bouaké : cette ville ivoirienne en attente

Un des bâtiments délabrés du camp pompier de BouakésVestige du camp des sapeurs pompiers militaires de Bouaké, crédit photo : Christ Koffi

Mais l’élément fondamental que Bouaké semble attendre, c’est son exorcisation total de son statut de capital d’ancienne rébellion. Ce que ne favorise pas sa qualité de nouveau centre de mutineries.

Initiative citoyenne en Côte d’Ivoire : les scouts Les Siamois et l’ONG Jade donnent l’exemple

Deux lauréates de cette journée de l'excellence. Crédit photo Aly Coulibaly

Par cette simple initiative, ces jeunes gens arrivent à sortir de la peau de l’éternel jeune et désœuvré qui est à la merci des politiques bombes et de l’immigration

Fin des mutineries en Côte d’Ivoire : Et si la démission de « ADO La Solution » était la solution

Alassane Ouattara, presidente de Costa de Marfil y, más allá de las Abuelas, el gran centro de atención de todo el evento

Là où Alassane Ouattara s’était présenté comme la solution à tous les problèmes de la Côte d’Ivoire, les anciens rebelles tendent à faire de lui le problème pour la Côte d’Ivoire.

Côte d’Ivoire : quand La Solution devient Le véritable problème

https://www.flickr.com/photos/stephanegoue/2919680420/in/photolist-bnXZsZ-5s18gA-6oMw53-aHHPJr-9LJRr4-dNtcQ5-dNnKpa-5rTg4x-9qCT4F-5rZptN-9qDapH-urgtWQ-tuD35Y-urT39z-urSGaB-tuNd4g-9qGcLd-9qCRRPArchive, manifestation contre la cherté de la vie à Abidjan en avril 2008 de Stephane Goue CC flickr

A force de critiquer et de reprocher sans rien proposer en retour, on finit par réaliser également ce qu’on reprochait aux autres quand on accède au pouvoir puisqu’on n’a rien formé de constructif dans son esprit