Politique

Présidentielle française 2017 : Emmanuel Macron vs Marine Le Pen, la fin de la France à papa

https://www.google.fr/search?site=&tbm=isch&source=hp&biw=1024&bih=489&q=affiche+du+deuxi%C3%A8me+de+la+pr%C3%A9sidentielle+fran%C3%A7aise+2017&oq=affiche+du+deuxi%C3%A8me+de+la+pr%C3%A9sidentielle+fran%C3%A7aise+2017&gs_l=img.12...4214.36640.0.39851.66.19.1.39.0.0.1159.4036.2-1j2j6-2j1.6.0....0...1ac.1.64.img..21.4.2785.0..0j0i30k1j0i8i30k1j0i24k1.aV5EUnstbww#tbm=isch&q=affiche+du+deuxi%C3%A8me+tour+de+la+pr%C3%A9sidentielle+fran%C3%A7aise+2017&imgrc=B32G8QGfHmqfeM:Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux finalistes du premier tour de l'élection présidentielle française, le 23 avril 2017. Crédit Photo : REUTERS/ChristianHartmann

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à l’issue de cette élection, la France rompra avec la tradition des chefs d’État « patriarches » .

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) ou le socialisme à la socialiste I voit rien

https://www.flickr.com/photos/stefanmeisel/5281604116/in/photolist-93HATW-93HAN7-9d9rkq-93Ewpv-9d9qU5-9PBVAV-9CgETa-gG4ahC-93HAFA-bMTwzt-9sGKNf-cMsoPu-awGQPc-9z5FHp-9sHhhL-9z8Gn9-4rsMsn-9sHgTq-9sDNzr-9Pv3kU-9sEocK-8vjv6o-aQPTRp-9PvCKb-9sEpTR-9sEfn2-9wDh7D-9QZZtM-8vjvb1-9xjsv1-6NPvo2-9sDLMa-9sGMaQ-9sEf18-edCnw3-9smL4z-5QNYAK-6SHsyG-9x8TnS-7fMPXM-9sEprM-cMsoGo-9sEoX8-9hmr73-baAUqD-9x5QT3-9wDmme-9LCMJx-9R3RQh-4rwLLSPascal Affi N'guessan, nouveau président contesté du FPI Credit: Marc-André Boisvert/IPS flickr.com

Le premier à pâtir de ce socialisme est cet illustre socialiste que se réclamait Laurent Gbagbo, il demeure inexorablement en prison.

Nouvelles Constitutions ivoiriennes : le et, le ou et le ni

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75

Cette nouvelle constitution dont le cœur est encore une fois l’article relatif aux conditions d’éligibilité à la présidence de la République, en particulier le « ou » qui y vient prendre la place du « et », apportera-t-elle la paix comme l’entrevoit le président ? Une autre coordination, celle-là ignorée de tous, nous le dit pourtant. Il s’agit du « ni ».