Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (1)

Médaillon CC Pixabay

Depuis ce 2 octobre, c’est parti pour les Prix Nobel 2017. Malheureusement celui de la gouvernance ne sera pas délivré. Nous nous autorisons, comme en 2015, à le décerner,  et en deux phases s’il vous plaît, preuve que cette année le prix Nobel de la gouvernance était vraiment disputé. Comme toujours, souffrez qu’on ne cite personne parce qu’apparemment encore une fois, ce ne sont pas tous les Nobel qui suscitent des félicitations *:)) Marrant. Nous ne vous donnons donc que les portefeuilles de ce gouvernement et ce par quoi ses détenteurs se sont distingués. Cependant, vous aimez jouer ? Amusez-vous donc à mettre des noms, mais encore une fois c’est à vos risques et périls.

Après le gouvernement du chef de l’éclat *:)) Marrant, ce soucieux de l’image de marque de son P.I. (propre intérêt), spécialiste en mesure cosmétique et fana des dernières découvertes en matière de dépigmentation, en 2015, le prix Nobel de la gouvernance 2017 a été remporté, lui, par ce gouvernement dirigé par le chef des damnées… autant pour nous le chef des armées. Véritable homme fort à la tête du pays, il ne craint pas l’enfermement, si bien que ce démoncrate intraitable, qui n’a en outre rien à envier aux plus grands mathématiciens et autres techniciens,  a recouru à des techniques et des calculs d’une diablerie merveilleuse pour se maintenir au pouvoir ou pour exercer en toute quiétude son pouvoir.

Par ailleurs stop-modèle (il peut aussi faire dans le glamour, ce qui est remarquable pour quelqu’un qui est déjà autant occupé), il s’est fait le chantre de l’exemplarité en piétinant les valeurs de travailleur, de discipliné et de pacifiste dont le père de la nation était le modèle. Fidèle à son projet de pays énervent… pardon, émergent à l’horizon 2000 quelque chose, il a réussi la performance de réaliser des projets et de construire des infrastructures avant de planifier les premiers et de concevoir les secondes. Homme poli-fric d’une grande cupidité, il ne manque aucune occasion d’engranger le moindre sou. Bonjour les impôts et taxes fantaisistes ainsi que les éternels dessous de table et autres pots de vin habituels.

Ce gouvernement est composé comme toujours, nous le rappelons, de supers ministres. Ce sont :

  • Le ministre des transports et du liquide *:)) Marrant : Tout prévalait d’une brillante carrière pour ce jadis jeune diplômé en transport et logistique, qui a par ailleurs eu l’intelligence de compléter sa formation par un diplôme d’ingénierie dans le liquide. Grand transporteur, logisticien hors pair et génie du liquide, il démontra justement toutes ses capacités dans le gouvernement en transportant des valises et des cantines de liquide pour le compte du chef de l’État. Industrieux, quand les valises, les cantines et même les djembés n’arrivaient pas à passer inaperçus, avec son costume et tout ça, il se transformait quelques fois en valise ambulante ou en tonneau qui n’est pas du tout vide *:)) Marrant; surtout qu’ainsi, il arrivait à éviter les éternels parasites d’indigents qui, à la vue de la moindre mallette, accourent aussitôt, attendant bêtement des autorités la redistribution des fruits de la croissance économique. Grâce à ses performances exceptionnelles, il a même surpassé le légendaire ministre des économies et de la finance *:)) Marrantet le ô combien essentiel ministre des eaux et de l’assainissement.
  • Le ministre des mutins, moutons, bovins, caprins, porcins et autres *:)) Marrant. Titulaire d’un diplôme agropastoral obtenu dans le maquis, il ne semblait pas si bien tombé *:)) Marrant. Parlant également le langage des animaux, certains lui attribuent même cette nature *:)) Marrant, il est arrivé à faire rentrer dans les enclos les mutins, moutons, bovins, caprins, porcins et autres récalcitrants de l’armée *:)) Marrant; à coup de milliards toutefois. Mais il est toute de même à féliciter car grâce  à ses grandes qualités de négociateur, on sait que ce n’est pas qu’au cirque que les mutins, pardon, les moutons peuvent claquer des billets de banque.

A suivre…

Enregistrer

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *