Petit lexique ivoirien #4

Toujours à la découverte du nouchi dans un lexique en rapport avec  l’actualité, voyons comment ce langage des centres urbains ivoiriens, en général, rend à sa manière, l’actualité politique de la Côte d’Ivoire. Surtout que cette actualité est bouillonnante ces temps-ci…

CC Pixabay

La politique se caractérisant par des prises de parole, intéressons-nous d’abord, et particulièrement, au lexique de la parole en nouchi.

Lexique  de la parole en nouchi

Panpan : selon le contexte, c’est  se vanter avec l’idée d’impressionner un adversaire ou menacer par la parole. Exemple : le chef d’état major des armées avait beau panpan, les mutins de l’armée ivoirienne ne rentrèrent dans leurs casernes qu’après avoir obtenu leurs primes.

Synonyme de panpan : sauter. Exemple : RDR* et ancienne rébellion peuvent bien sauter, Konan Bédié, président du PDCI*, reste ferme, le candidat de leur coalition (RHDP*) à l’élection présidentiel de 2020 sortira de son parti.  

Sauter est synonyme de panpan, certainement parce qu’en Dioula (dialecte ivoirien), pan qui compose le terme panpan signifie sauter, bondir. Le terme pan lui-même signifie s’enfuir en hâte en nouchi. Exemple : Un grand nombre de mutins n’ont plus donné signe de vie après n’avoir reçu que la première tranche de leur prime, ils auraient pan, parce que paraît-il, ce serait des mercenaires.

Synonyme de pan : tailler. Ces derniers auraient taillé dans leur pays d’origine.

–    Panpanseur : vantard, fanfaron, par extension démagogue. Exemple : visant la présidence en 2020, le camp Soro promet monts et merveilles aux Ivoiriens, alors qu’on sait bien ce qu’il a fait de Bouaké, l’ancienne capitale de leur rébellion : une ville martyrisé. Rien que des panpanseur.

– Déchirer sa bouche : faire des aveux, rapporter ou moucharder, trahir.  Exemple : malgré un interrogatoire soutenu à propos de l’origine des armes trouvées dans sa villa, Soul to Soul refuserait de déchirer sa bouche.

N’kou-n’kou : commérer, commérages,  Exemple : en Côte d’Ivoire, ça N’kou-n’kou au sujet d’Emmanuel Macron et son épouse, de 25 ans son aînée.

Des frappes (toujours au pluriel) : mensonges. Exemple : Soro Guillaume a démenti dans les journaux être impliqué dans l’affaire des armes trouvées dans la villa de son chef de protocole. Pour certains spécialistes, ce sont des frappes.

Gbaer : parler, tenir un discours, s’exprimer. Terme chargé d’histoire puisqu’il vient du nom du seul véritable opposant au tout puissant Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire. Il s’agit de l’ex président Laurent Gbagbo, par ailleurs connu pour être un grand orateur. Exemple : après les en avoir plusieurs fois empêchés au début de son règne, le pouvoir ivoirien laisse désormais les opposants gbaer ouvertement.

Cependant, en raison du décalage des fabuleuses promesses de L. Gbagbo dans l’opposition et de son action au pouvoir, le sens de Gbaer a aussi pris un coup pour être également péjoratif. Sur ce plan, il signifie bavarder, bonimenter. Exemple : la présidentielle ivoirienne de 2020 aiguise tellement les appétits que déjà ça gbaille oh, ça gbaille.  Quelle promesse n’entend-t-on pas ?

ATTENTION : Gbaer, c’est aussi sécher les cours . Cela, simplement parce qu’il n’y avait pas cours lors des grèves et des manifestations des années 90, grèves et manifestations auxquels Laurent Ggbagbo n’était pas étrangers en tant qu’opposant, d’où la composition de ce verbe à partir de son nom.

Gbaeur : selon le contexte, signifie grand orateur ou bonimenteur, ou encore élève qui sèche les cours. Exemple : en prévision de la présidentielle de 2020, les gbaeurs de la politiques ivoirienne s’affrontent déjà par gbaement interposés.

Gbaement : discours, boniment, bavardage. Exemple : les gbaements des défenseurs de Guillaume Soro ne perturbent aucunement Jeune Afrique qui a réaffirmé tout ce qu’il a dit sur ce dernier.

Proverbes nouchi du jour

  • « C’est quelqu’un on connaît pas, on appelle « eh » !». Traduction : « Une personne avertie en vaut deux ». Exemple : après la découverte des armes chez son chef de protocole, le Président de l’assemblée nationale ivoirienne, ancien chef rebelle, se défend d’en être le propriétaire. Mais le pouvoir l’a à l’œil,  c’est quelqu’un on connaît pas on appelle « eh ! ».
  • « Cabri mort n’a pas peur de couteau ». Explication: une personne qui se trouve dos au mur, ou qui n’a plus rien à perdre, n’a pas froid aux yeux. Elle peut s’avérer très dangereuse. Exemple : soupçonné par le camp Ouattara de velléité de coup d’État, désigné par Jeune Afrique comme un loup caché sous une peau d’agneau, et recadrer par Konan Bédié, le Président de l’assemblée nationale de Côte d’ivoire et ancien rebelle, ne sait plus où mettre de la tête. Mais attention à lui : cabri mort n’a pas peur de couteau.
  • « C’est pas parce que bras est en haut qu’il va penser qu’il est grand-frère de pieds ». Explication : ce proverbe appelle à l’humilité des aînées, au partenariat ainés et plus jeunes, à la communion entre générations, à l’esprit de discernement également. Exemple : toutes les décisions de Konan Bédié, président du PDCI qui en est par ailleurs le principal financier, ne doivent souffrir d’aucune contestation, même quand elles vont contre les intérêts du parti qu’il dirige. L’appel de Daoukro tant contesté par la jeune garde du PDCI, mais qui a fini par s’imposer à elle, en est l’exemple, c’est pas parce que bras est en haut qu’il va penser qu’il est grand-frère de pieds.
  • « Même quand c’est mort, ça pisse ». Explication : proverbe sexuel relatif au sexe masculin qui veut dire que la verge ne sert pas qu’aux rapports sexuels. Plus clairement, l’impuissance n’est pas synonyme d’inutilité. Exemple : en dépit de son incarcération à la Haye, Laurent Gbagbo a une forte influence sur la politique en Côte d’Ivoire. Même quand c’est mort, ça pisse.
  • « Son gros oh, son petit oh, ça pisse » : Proverbe sexuel également. Explication : l’utilité du sexe ne dépend pas de sa grosseur. Interpelle aînés et jeunes gens. Appelle les premiers à  de la considération pour les seconds, incite les jeunes gens en la confiance en leur capacité.  Exemple : « Difficile de voir des jeunes  gens influents en politique en Côte d’Ivoire. Les plus en vue sont : Konan Bédié, 80 ans, Alassane Ouattara, 75 ans et Laurent Gbagbo 72 ans. Or pourtant « Son gros oh, son petit oh, ça pisse ».
  • « Qui connaît papa de chien ? » Explication : une chienne errante s’accouplant ici et là, il est vraiment difficile de connaitre le père de ses petits. En clair, les projets malsains n’ont pas de père ou l’irresponsabilité est un fait. Exemple : les fréquentes mutineries en Côte d’Ivoire ont réveillé des mauvais souvenirs dans l’esprit  des Ivoiriens qui n’ont de cesse de se demander qui est le père de la rébellion de 2002, source de tous leurs malheurs. Qui connaît papa de chien ?
  • « Est-ce qu’on demande si ya blancs en France ? » Explication : il ne souffre d’aucun doute qu’un pays d’Europe est habité de blancs. Ce proverbe signifie : « c’est une évidence ». Exemple : après avoir été secrétaire général de syndicat, chef rebelle, ministres, premier ministre, et en ce moment président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro vise le poste de Président de la République. Est-ce qu’on demande si ya Blancs en France ?

Expression nouchi du jour

  • « Montrer qui a mis l’eau dans coco. » C’est une retranscription littérale d’expression en langue locale qui interpelle sur le réel créateur du monde, celui qui est à l’origine de toutes choses. Dans sa pratique, il signifie aussi : rendre son compte à quelqu’un, ne pas faire de cadeaux. Exemple : Avec leurs différentes mutineries qui se soldent par une satisfaction de leurs revendications, les mutins ivoiriens montrent sans cesse au pouvoir qui a mis l’eau dans coco.

Le nouchi, ce langage ivoirien qui apparemment n’a rien d’académique, est pourtant d’une subtilité et d’une densité remarquable.  Que ce soit par les mots, les proverbes ou les expressions, il rend avec une précision chirurgicale, souvent insoupçonnée, ce qu’il exprime, notamment  l’actualité politique ivoirienne.

*RDR : rassemblement des républicains. PDCI : parti démocratique de Côte d’Ivoire. RHDP : rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix

Enregistrer

5 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *