Politique française : une droite bien gauche

https://www.google.fr/search?as_st=y&tbm=isch&hl=fr&as_q=Photo+de+famille+de+la+droite+fran%C3%A7aise&as_epq=&as_oq=&as_eq=&cr=&as_sitesearch=&safe=images&tbs=sur:f#as_st=y&hl=fr&tbs=sur:f&tbm=isch&q=fran%C3%A7ois+fillon&*&imgrc=OxAz_UkMM3lzmM:

CC flickr.com

Quelle droite française bien gauche lors de ces campagnes pour la prochaine élection présidentielle avec le Pénélope gate et ses implications !

La bombe du Pénélope gate et ses sous-minutions ont pratiquement décimé l’équipe de campagne du candidat Fillon. Pour des raisons de bonne moralité, des fortes têtes de cette équipe ont préféré lâcher leur poulain. Il en a été ainsi certainement à cause du fait que  François Fillon avait dit lors des primaires en attaquant sournoisement  Nicolas Sarkozy et Alain Juppé  qu’on imaginait mal De Gaulle mis en examen ». Imaginant donc mal un Fillon-président mis aussi en examen, certains de ses soutiens ont préféré le lâcher très tôt.

Le pénélope gate  en lui-même n’est pas un drame car les affaires, les politiques français, notamment de droite, en sont coutumiers : Chirac et les emplois fictifs de la ville de Paris, Juppé condamné pour avoir embauché pour son parti des employés censés travaillés à la ville de Paris ; Sarkozy et le financement lybien, l’affaire Bygmalion et celle des écoutes, Claude Guéant et l’affaire des primes des primes en liquide, etc.

Mais le plus surprenant, parce que certainement flagrant, et plus en rapport avec l’éthique personnelle, c’est le non respect de sa parole. Déjà que le Pénélope gate jetait le discrédit sur lui qui se faisait passer pour Monsieur Propre, Fillon a raisonnablement dit qu’il ne serait pas candidat à la fonction présidentielle s’il était mis en examen. Or  pourtant, candidat, il l’est plus que jamais, après avoir été mis en examen ce 14 mars pour détournement de fonds publics et d’autres délits. C’est bien parti pour les promesses de campagne non tenues et les coups-bas pour devenir vaille que vaille président de la République afin de bénéficier de l’immunité. A propos de coup-bas, la droite en a bien fait la démonstration par une caricature antisémite d’Emmanuel Macron, un adversaire très gênant.

Pas surprenant que le candidat de la droite François Fillon soit boiteux politiquement car ses gaucheries, il les réaliserait avec l’onction de son parti, Les Républicains,  qui l’a confirmé  comme candidat malgré tous les boulets qu’il traine. Cette droite a vraiment un problème de conséquence envers elle-même. Alain Juppé par exemple, en dépit du gouffre qui le sépare de Fillon et malgré tous les reproches qu’il fait à celui-ci, lui a tout de même accordé son parrainage.

Les gaucheries de la droite s’étendent même au niveau de la gauche, enfin … de la droite de la gauche avec Manuel Valls. Après avoir rassuré le camarade Benoit Hamon de son soutien au lendemain des primaires du parti socialiste, il s’est  simplement ravisé en refusant de lui accorder son parrainage. Et même plus, il parasite la campagne du camarade Hamon par de attaques des prises de position contre celui-ci.  Soit dit en passant,  les socialistes i voient, c’est-à-dire ceux qui se combattent plutôt que de lutter contre leur adversaire politique naturel, il n’y en a pas que d’Ivoiriens, il y en a aussi de  Français.

En somme  confirmation d’un candidat mis en examen, non respect de la parole donnée, inconséquence, campagne électorale déloyale sont autant d’événements qui rendent la droite française bien gauche et lui font perdre toute crédibilité dans ses prises de position à venir contre quelque égarement politique dans le monde,  en Afrique particulièrement.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *