Les vieux présidents, quittez !

8 President Jacob Zuma welcomes President Robert Mugabe on a State Visit ... flickr.com

Les président Jacob Zuma et Robert Mugabe. CC de Flikr.com

Les mélomanes, ou mêmes de simples fans de musique ivoirienne feraient tout de suite le rapprochement entre le titre de ce billet : « Les vieux président, quittez ! » et la parole de chanson : « Les veilles personnes, quittez ! », de l’artiste ivoirien Debordo Leekunfa, tirée de son titre : Apéritif Yamoukidi.

File:Debordo Leekunfa a Yopougon.jpg commons.wikimedia.org

Debordo Leekunfa à Yopougon
commons.wikimedia.org

Lors d’une émission musicale sur la chaine de télévision nationale ivoirienne, et après une prestation très enlevée, ce dernier a été interrogé sur la raison pour laquelle il demandait que les vieilles personnes quittent alors que celles-ci, à cause de leur sagesse, a priori, s’avèrent incontournables pour la quiétude sociale en raison du modèle qu’elles pourraient servir aux jeunes générations. Et l’artiste de réponde que puisque c’est une affaire de jeux de rein (souplesse des hanches), les veilles personnes n’avaient rien à faire sur la piste de danse.*:)) Marrant

Il ne semblait pas si bien dire car les jeux de rein dont il est ici question représentent symboliquement les aptitudes à réaliser une tâche si bien qu’en politique par exemple, il y a également des jeux de rein. Les jeux de rein de la politique sont la capacité à gérer la chose publique.*;) Clin d’œil Ceci dit, et étant donné que le pouvoir, comme on le dit, use, d’ailleurs on le vit en Afrique, je m’inspire de ce talent ivoirien pour dire : « Les vieux présidents, quittez ! ». Mais pourquoi doivent-ils quitter, les vieux présidents ? Mais avant tout qui est vieux président ?

les vieux présidents, quittez 2CC flickr.com

Le vieux président est, il va de soi, âgé. Et ce ne sont des présidents d’un certain âge ou d’un âge certain, dans tous les cas qui sont de véritables Mathusalem *:)) Marrant, qui manquent en Afrique. Du Pays des Fennecs d’Algérie à celui des Bafana Bafana d’Afrique du sud et des Palancas negras d’Angola ou même des Warriors du Zimbabwe, du pays des éléphants de Côte d’Ivoire, ou encore du Sily national de Guinée, ou même des aigles du Mali, aux gars de la mer rouge d’Érythrée, aux Cranes également d’Ouganda en passant par le pays des lions indomptables du Cameroun, des diables rouges du Congo Brazza, des Léopards de RDC, des Saos du Tchad, etc. – suivez mon regard – l’Afrique pullulent *:)) Marrant de ces présidents qui, sous le poids de l’âge et rongés par la maladie, passent tous leurs mandats dans un fauteuil roulant ou entre deux avions, d’hôpital en hôpital.

Les costumes ont beau être intentionnellement des plus grandes couturiers pour donner plus d’allure à la silhouette, les calvities ont beau être astucieusement provoquées pour intelligemment masquer les choses *:)) Marrant, les cheveux ont beau régulièrement subir l’assaut de yomo (teinture noir pour cheveux)*:)) Marrant pour se redonner de la jeunesse, l’aspect de ces hommes et femmes, chefs d’États usés par le temps, parle de lui-même.

Mais, il n’y a pas que le temps qui use. Il n’y a en effet pas plus fatigant que le pouvoir, surtout lorsqu’il est monotone, fait de bric et de broc, marqué de vertes et de pas mûres,  pour ne pas dire simplement caractérisé de choix fantaisistes et d’échecs *:( Tristesse que l’on ne peut, heureusement ou malheureusement, masquer.

Mais apparemment, il n’y a pas que les présidents en exercice qui soient vieux ou contre le sang neuf. Des opposants également, opposants historiques, qui par la suite deviennent problématiques *:( Tristesse pour leur propre parti, sont également dans un perpétuel combat contre le vieillissement et par conséquent, paradoxalement contre le renouvellement de leur parti politique. Normal, c’est eux qui en sont les créateurs. Leurs propres successeurs aussi. *:)) MarrantAvec ça, comment prétende vouloir diriger un pays. On imagine aisément ce que cela sera : Un véritable remake (en pire) des pouvoirs contre lesquels ils protestaient.

Mais, malheureusement pour tout ce monde, présidents et opposants surannés, la nature a toujours le dernier mot. Et puis, leur histoire même prouve non seulement que ce sont des vieux de la vieille, mais aussi pour leur départ  du pouvoir, ou des partis politiques qu’ils dirigent, en ce qui concerne les opposants,  ce n’est pas demain la veille.

Le vieux président, c’est aussi ce président, qui bien que d’un âge relativement jeune, enchaîne mandats sur mandats, que ce soit des mandats a priori légaux ou des mandats forcés.

C’est ainsi que l’on remarquera que des présidents étant dans la quarantaine ou ayant à peine la cinquantaine cumulent au moins trois mandats présidentiels, ou manigancent même pour avoir d’autres lorsque la constitution de leur pays ne les y autorise pas ; ou encore malgré leur échec, certains s’encouragent à demeurer au pouvoir lorsqu’une  constitution qu’ils ont pris soin de constituer *:)) Marrantselon convenance leur garantit la présidence à vie. L’Épervier (un véritable prédateur) du Togo, L’hirondelle du Burundi, qui ne fait plus que le mauvais temps, et le Léopard (semblant très indécis) de RDC en savent quelque chose.

File:2014 04 22 Burundi President visit Somalia -13 (13989178103).jpg commons.wikimedia.org

Le président Burundais Pierre Nkurunziza. CC wikimedia.org

Fait tragique ou véritable performance politique, il y a des vieux présidents 3D.*:)) Marrant Ces présidents de Républiques là  sont dans un premier temps âgés. Ils cumulent dans un deuxième temps mandats sur mandats, et dans un troisième temps tripatouille la constitution de leurs pays pour demeurer à vie au pouvoir. Président 3D. Plus qu’un président à vie, ce type de président est tout simplement un président éternel, le peuple étant réduit, après sa disparition, à subir les conséquences de ses dizaines d’années de pouvoir : crise économique, pauvreté, conflits armées, etc.

Pourquoi doivent-ils quitter, les vieux présidents ?

Il va sans dire que des esprits plus occupés à démontrer leur jeunesse et leur vitalité,*:)) Marrant à manigancer pour demeurer longtemps, voire à vie au pouvoir, à élaborer des répliques et mêmes piques, voire des complots contre les attaques verbales qu’ils pourraient subir à cause leur vieillesse, longévité, éternité, etc. au pouvoir, à mûrir des stratégies de répression contre leurs détracteurs,  ne peuvent produire que des PPTE,*:( Tristesse et au carré s’il vous plaît, c’est-à-dire :

1 – des Pays Pauvres Très Endettés…..

2- des Pays Pauvres des Très Endeuillés.

Dans ces pays, c’est la LMP, autrement dit La Mort Partout. Mort de l’éthique. Mort de la dignité humaine. Mort des valeurs morales. Mort de la considération pour autrui. Mort du respect de la vie. Mort de l’administration. Mort de l’économie. Mort de la conscience professionnelle. Mort des jeunes générations sur qui est supposé reposer l’avenir du pays, car cette jeunesse est non seulement sous éduquée, mais aussi manipulée pour conserver le pouvoir ou pour l’obtenir. Mort de personnes à la suite de guerres civiles ou de simples manifestations de protestation. Finalement : LMP : La Mort du Pays.*:( Tristesse

Sourd au développement, ces pays  sous développés sont immergents malgré leurs grandes potentialités. On leur donnera tous les qualificatifs possibles : scandale géologique, locomotive économique de telle ou telle autre région, ces pays qui ont pour principal objectif d’être émergents restent néanmoins énervants. Vivant sous perfusion économique (comme leurs présidents maintenus en vie par les performances de la médecine) ou en emergency (urgence en anglais) l’émergence n’est qu’un slogan pour ces pays. Ce sont de véritable PAS, des Pays Amaigri Structurellement (insuffisances d’hôpitaux, d’école, de routes, de services) à l’image de leurs présidents diminués physiquement et mentalement ou plus occupés à réfléchir à comment s’accrocher au pouvoir. Ces pays là ne deviennent plus alors que des RHDP, c’est à dire des Rassemblement d’Hommes Déterminés à Partir, comme  on le dit en Côte d’Ivoire, se chercher ailleurs. Certains en espérant traverser la méditerranée pour retrouver l’Europe que beaucoup n’atteindront jamais, engloutis par la mer ; d’autres en vivant simplement en tant que réfugiés dans des pays frontaliers aux leurs.  Donc encore une fois, pour le bonheur de vos concitoyens et pour l’honneur de la mère patrie Afrique : « Les vieux présidents, quittez ! »

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *