Le Christ a déjà fait le job ! A nous d’en profiter

https://www.google.fr/search?as_st=y&tbm=isch&hl=fr&as_q=image+du+Christ&as_epq=&as_oq=&as_eq=&cr=&as_sitesearch=&safe=images&tbs=sur:f#imgrc=WBraMNor_-ym7M:Jésus Christ sur la croix CC Wikimdias

À nous donc d’en profiter en laissant ce modèle de développement à tous les plans qu’est le Christ pénétrer nos cœur, pour que remplis de la force du serviteur souffrant et l’emportant sur tous esprits malsains, nous allions au devant de nos nobles aspirations de Bonheur et de Paix pour nous-mêmes, mais également pour l’humanité tout entière.

La Côte d’Ivoire n’a pas volé son élimination pour le mondial de football Russie 2018

Archive. Les Eléphant lors des jeux de la francophonie Abidjan 2017. Crédit photo : Christ Koffi

A y voir de près, le football ivoirien n’est que le reflet de certaines pratiques sociales qui mènent la Côte d’Ivoire à l’immobilisme, voire à la décadence.

Relation Ouattara-Soro en Côte d’Ivoire, « Rendez à Ouattara ce qui est à Ouattara et à Soro ce qui est à Soro »

https://www.google.com/search?hl=fr&tbm=isch&source=hp&biw=1024&bih=491&ei=RtkCWv_QE5e9gAbI_bngAg&q=image+alassane+ouattara+et+guillaume+soro&oq=image+alassane+ouattara+et+guillaume+soro&gs_l=img.3...51851.87438.0.88469.42.30.0.0.0.0.7054.11052.4-2j7-1j1j1.5.0....0...1.1.64.img..37.2.1604.0..0.0.YVig2lwCKdc#imgrc=rfdeRgkOU7-oAM:Alassane Ouattara (g) et Guillaume Soro (d) Crédit photo, rfi.fr

Actuellement où la tension entre le président de la République, très jaloux de son pouvoir, et le président de l’assemblée nationale, soupçonné de trop convoiter ce pouvoir, semble s’exacerber, on est tenté de se demander des deux, que tout unit et oppose (ça pu déjà l’hypocrisie entre les deux, comme par hasard), qui a raison ? Eh bien :

Il y a ministre et ministre (3)

Nelson Mandela CC Flickr.com

Le vrai ministre enfin se met naturellement, humblement et automatiquement au service des gens. En véritable Premier Ministre, dénomination qui n’est pas fortuite car elle signifie premier serviteur à la différence de président qui a une connotation de despote,de tyran, de profiteur, Jésus donna une leçon de service par cette affirmation :

Il y a ministre et ministre (2)

Nelson Mandela CC Flickr.com

L’Homme ou l’autre est au centre des préoccupations des vrais ministres. Avec eux tout est une question de logique car en effet, comment peut-on venir en aide à une personne sans l’écouter auparavant pour connaître sa souffrance parce que ce qu’on peut voir ou qu’on semble savoir d’une personne n’est pas forcement la réalité ?

Il y a ministre et ministre (1)

Nelson Mandela CC Flickr.com

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de visiter le mystère du ministère ou du service. Le ministre est une personne qui se met au service des autres. Exerçant un service public, le président de la République, comme le simple ministre (évidemment) ou toute autre autorité sont tous des ministres. Normalement motivé par des charges et des obligations, le ministre a pourtant tendance à réaliser le contraire de ses fonctions.

Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (suite)

Médaillon Nobel. CC Pixabay

Remplaçant à la suite d’un réaménagement technique dans le gouvernement, le fantasque ministre des affaires du ventre et du bas-ventre, parce que ce ministère faisait jaser ces idiots de défenseurs de la décence et de la pudeur, le ministre de la santé, du torse, du buste et de la poitrine démontra un réel engagement pour le combat contre le « quand c’est du sain » dans tous les domaines. Amoureux de la bonne chère, en particulier des poitrines bien fournies, et disposant des moyens de sa politique (adepte du travaillement), c’est sûr que le cancer du sein a encore des mauvais jours devant lui avec ce pro… xénète à la tête du ministère de la santé, du torse, du buste et de la poitrine. Et vraiment bravo à lui pour cette action d’une portée hautement humaniste.

Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (1)

Médaillon CC Pixabay

C’est parti pour les Prix Nobel 2017. Malheureusement celui de la gouvernance ne sera pas délivré. Nous nous autorisons comme en 2015 à le décerner, et en deux phases s’il vous plaît, preuve que cette année le prix Nobel de la gouvernance était vraiment disputé. Comme toujours, souffrez qu’on ne cite personne parce qu’apparemment encore une fois, ce ne sont pas tous les Nobel qui suscitent des félicitations.